Dans les Dentelles

En ce début d’après-midi d’automne, nous étions nombreux à avoir eu la même idée. Profiter de ce temps exceptionnellement ensoleillé et doux pour marcher dans les Dentelles.

De Séguret, il faut un petit quart d’heure en voiture pour gagner le col de Cayron où nous garons la voiture et commençons l’escalade en suivant le sentier balisé de ronds bleus en direction du col d’Alsau.

Sentier étroit, tantôt confortable et bordé de buis, tantôt plus chaotique où il faut gravir de hautes marches dans les rochers. Cela nous amène, au bout d’une demi heure, au pied des parois verticales des blanches Dentelles Sarrasines.

Juste au-dessus de nous, le Rocher du Turc, 630 m, le point culminant.

Nous laisserons les Dentelles derrière nous et continueronsons vers l’est là où la ligne de crête s’abaisse sur cette face nord.

Côté nord, le col de Cayron en contrebas et puis la Grande Montagne et ST Amand que l’on voit de face. Les vignes rousses qui tapissent les pentes s’illuminent aux rayons du soleil couchant. Sur la crête, côté sud, on embrasse en enfilade les aiguilles sommitales d’une blancheur irréprochable. En contrebas, le col d’Alsau.

Nous quittons finalement le sentier dont nous avons perdu le balisage pour descendre par les pierriers.

Descente un peu grisante pour laquelle il vaut mieux avoir de bonnes chaussures et redoubler de vigilance quand la couche de graviers devient plus mince !

Retour à la voiture au bout d’une heure trente environ.

Encore une bien belle balade, partagée par de nombreux randonneurs, à profiter de cette somptueuse lumière d’automne, à s’immerger dans ces fameuses Dentelles à la fois omniprésentes et lointaines que l’on cherche toujours du regard quand on se rapproche de Séguret quelle que soit la route suivie.

 

Cette entrée a été publiée dans Balades et découvertes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.